CinéDiversité

52857938_10156398685428759_1378786932691042304_n (3)

Jeudi 21 février, la salle Louis Feuillade a accueilli deux classes du collège des escolliers de la Mosson dans le cadre des Rencontres Cinématographiques de la Diversité (Cinédiversité). Au programme de cette séance autour des cinéastes émergents, les courts-métrages Destino de Zangro, Maman(s) de Maïmouna Doucouré (césar 2017 du meilleur court-métrage). Le documentaire sur le stand up français réalisé par l’humoriste Shirley Souagnon est venu clore la rencontre. 
52941762_10156398685498759_5912501461991817216_n
Les Rencontres Cinématographiques de la Diversité (CinéDiversité) ont pour ambitions de favoriser le dialogue interculturel et le plaisir partagé autour de la passion du septième art. Merci de relayer cette information. Tu trouveras en pièce jointe une photo. Bonne soirée.

Rencontres Cinématographiques

Les Rencontres Cinématographiques de la Diversité (Cinédiversité) commence ce vendredi 15 février à 20h à la salle Louis Feuillade (Montpellier) avec la diffusion du film Nos plumes de Keira Maameri suivi d’un débat avec l’auteur Nourdine Bara. La rencontre sera animée par Fadilha Benammar Koly.
La presse en parle!

52396331_10156384184313759_8521288207017443328_n

Projection du film «Horoya, les indépendances africaines» – Sunjata Koly prête son art au débat

13442184_10153848390078759_7611104749892708060_n

Retour presse internationale – Le quotidien la Voie (Côte d’Ivoire)

«Horoya, les indépendances africaines», film de Soumaila Sunjata Koly sur la colonisation, l’indépendance et de démocratie en Afrique, a été diffusé le jeudi 18 octobre 2012, à 20 h 30, au Cinéma Nestor Burma. Cette belle salle de cinéma située dans le quartier de Celleneuve de Montpellier a mis à sa disposition son grand écran.

La séance a été présentée, selon lui, par Patrick Bedos, programmateur du Cinéma. «J’ai été tellement ému par ses propos. La rencontre avait une portée particulière suite au discours de François Hollande au récent sommet de la Francophonie, à Kinshasa, et à la reconnaissance du massacre de 1961 des manifestants pacifiques qui réclamaient l’indépendance de l’Algérie», a confié via Internet Sunjata.

24 OCTOBRE 2012